La légionellose, est-ce que cela me concerne et comment s’en prémunir ?

En Europe, 8624 cas de légionellose ont été reportés en 2017. Parmis ces cas, 574 ont été mortels, soit 8%, et ce nombre est en constante augmentation. Connaissez-vous les risques liés à la légionellose et savez-vous comment s’en protéger ?

La légionellose, suis-je concerné ?

Cette maladie a été identifiée pour la première fois en 1976 aux Etats-Unis lors d’une réunion d’anciens combattants. Certains d’entre eux, séjournant dans le même hôtel, présentaient les symptômes d’une pneumonie aiguë. L'enquête a révélé qu’ils avaient été contaminés par une bactérie s’étant développée dans le système de climatisation. On nomme cette maladie “légionellose”, ou “maladie du légionnaire”, et ce type de bactérie “légionelle” en référence aux légionnaires contaminés lors de cet événement.

Les légionelles sont présentes naturellement dans l’eau douce. Elles se développent sont certaines conditions:

  • présence d’oxygène (ce qui est le cas dans les installations sanitaires)
  • présence d’éléments nutritifs : ions de fer et de calcaire (tartre), micro-organismes
  • eau tiède (25°C à 45 °C)

Les légionelles peuvent provoquer deux types de maladies:

  • une infection de type grippal (fièvre de Pontiac)
  • une infection pulmonaire grave : la légionellose.

La légionellose est l’infection pulmonaire qu’une personne contracte en inhalant de l’eau contaminée par des légionelles. L’infection se développe lorsqu’une personne inhale les micro-gouttelettes d’eau présentes dans l’air, comme cela peut être le cas dans une douche, un spa ou lorsque des légionelles sont présentes dans le système de climatisation.

Il s’agit d’une maladie non contagieuse. Elle se traite avec des antibiotiques et nécessite en général une hospitalisation du patient. Tout le monde peut être concerné, cependant certaines personnes sont plus vulnérables que d’autres: les fumeurs, les personnes âgées, les personnes dont le système immunitaire est affaibli ou souffrant d’une maladie chronique.

Comment s’en protéger ?

Chacun d’entre nous peut agir afin de réduire le risque en appliquant les conseils suivants:

  • Contrôler régulièrement la température de l’eau dans les installations sanitaires. La température de l’eau froide ne devrait jamais dépasser 25 °C.
  • Désinfecter et détartrer les embouts de robinetterie (notamment les pommeaux de douche) au moins une fois par an. Le vinaigre blanc est un détartrant naturel, bon marché et efficace.
  • Faire couler l’eau au moins une fois par semaine pour les points d’eau les moins utilisés.
  • Faire couler l’eau au moins une demi heure après une longue absence, par exemple dans les résidences saisonnières et après les périodes de vacances dans les établissements scolaires.
  • Faire analyser l’eau pour déceler la présence de légionelles. L’unité de mesure est l’UFC (Unité Format Colonie). En matière d’installations sanitaires, les valeurs recommandées au Luxembourg sont ≤ 100/ml (eau à 22 °C) et ≤ 20/ml (eau à 36 °C).

Qui est responsable ?

Lorsque l’eau acheminée par les compagnies distributrices atteint le compteur des installations sanitaires privées, sa qualité chimique et biologique devient la responsabilité du propriétaire, gestionnaire immobilier ou syndic de copropriété. Ceux-ci sont tenus de veiller à ce que leur installations ne présentent pas de risques de prolifération de légionelles. (Si cela vous concerne, vous pouvez consulter notre article à propos des responsabilités des syndics)

Cela est d’autant plus important dans le cas d’ERP (établissement recevant du public) car, si l'eau est contaminée, le nombre de personnes exposées est plus élevé. C’est par exemple le cas pour les crèches et structures d'accueil, les piscines, les salles de sport, ou les spas.

Les chauffagistes, constructeurs, producteurs et distributeurs alimentaires sont également responsables de la qualité de l’eau fournie par les installations sur lesquelles ils travaillent, et il leur est recommandé de contrôler présence de salmonelles dans cette eau.

Afin de minimiser les risques pour les usagers, il est de la responsabilité de chacun de contrôler ses installations sanitaires et d’analyser régulièrement la qualité de l’eau issue de son réseau. Demandez une visite de vos installations sans engagement.

Réservez une visite de vos installations

L'un de nos experts vous rendra visite afin de faire un point sur votre situation et d'évaluer ensemble les actions à entreprendre.